Gérard Besset - Kakémono 1
GerardBesset GerardBesset1

Thème kakémono 1 : Les notes migratrices : Question

***

Mais que veulent donc les couleurs ?

Depuis Arthur Rimbaud, nous savons qu'elles sont de redoutables ravisseuses : elles ont réussi à emprisonner toutes les voyelles.

Et maintenant, voici qu’elles s'attaquent aux notes de musique !

Qui aura le dessus ?

À moins qu'une trêve fragile ne s'installe...

Arlette Bertrand
Collectif d’auteurs Mots Migrateurs


***

Elles volent, légères.
Mais sur quelle partition vont-elles se poser ?
Do, ré, mi, fa, sol, la, si.
De quelle forme seront-elles vêtues ?
Ronde, blanche, noire, croche.
Le compositeur fredonne un air,
La, la, la, si, si, si, do, do, do…
Il griffonne, rature, gomme, remplace…
Quelle cacophonie !
Les notes retiennent leur souffle.
Quand soudain, patatras !
Chute en gamme descendante.
Mais quelle idée aussi de mettre la partition à la verticale.
Tant bien que mal, les notes se redressent.
Le musicien, trop absorbé, n’a rien vu.
Il le tient enfin son morceau,
Il l’appellera : « fouillis chorégraphique ».

Marie-Laure Bigand
Collectif d’auteurs Mots Migrateurs


***

La clé qui répondrait à cette question est-elle de sol, de fa ou, plus difficile encore, est-elle cette clé d’ut au graphisme gothique ?

Légères, les notes s’envolent-elles comme des ballons d’enfants vers le bleu du ciel, les nuages et le petit coin de soleil qui pointe tout en haut de la toile ?
La portée servirait d’échelle, un soupir les aiderait à reprendre leur souffle malmené par l’ascension.

Tombent-elles en cascade sur le sol aux tons ocre ?
La ronde, pleine de ses quatre temps, s’écrase lourdement.
La croche a plus de chance, son petit parachute la freine et elle atterrit en douceur.

Des noires, des blanches : pourquoi les notes seraient-elle privées des couleurs de l’arc-en-ciel ?
Si l’on en croit leur non-couleur, ces notes ne sont pas réelles. Le noir, c’est l’absence de rouge, de jaune et de bleu, quant au blanc, c’est une illusion d’optique : la somme de toutes ces teintes.

Et si nous rendions réelles ces petites étincelles de sons en faisant chanter leurs couleurs ?

Geneviève Gautier
Collectif d’auteurs Mots Migrateurs


***

Des couleurs et des cœurs

J'ai parcouru des jardins féeriques et envoûtants.
Des hortensias, des lilas, des coquelicots ont enchanté mon parcours,
Perdue dans la jungle des rouges, des jaunes, des roses, des oranges,
J'ai admiré le bleu-vert du lac perché en haut de la montagne,
L'odeur du jasmin dans mon corps, dans mon cœur,
Me rouler dans l'herbe fraîche et t'entendre respirer,
M'imprégner de la rosée du matin,
J'ai croisé le doré et l'argenté dans un éclair,
J'ai touché à l'arc-en-ciel en un instant,
La couleur chaude d'un sourire.

Teresa Petitjean
Collectif d’auteurs Mots Migrateurs


***
Gérard Besset - Kakémono 2
GerardBesset GerardBesset2

Thème kakémono 2 : Les notes migratrices : Réponse

***

Les couleurs s’envolent,
Elles teintent l’esprit du peintre,
Le pinceau danse d’un rythme envoûtant.

Le bleu se fracasse contre le rocher, s’échoue sur le rivage
Les nuances de vert dessinent le paysage,
Le rouge livre son cœur pour témoigner de son amour,
Les couleurs secondaires prennent le relais,
Un champ de coquelicots et de blé s’étend à l’horizon,
Le blanc est sur son petit nuage,
Loin de tous, il cherche sa place.

Le mouvement du pinceau s’estompe,
Le temps est gris, tourmenté et maussade,
Il annonce la noirceur d’une guerre.
La toile blanche réapparaît,
Le blanc déclare la paix.

Firouzeh Ephreme
Collectif d’auteurs Mots Migrateurs


***

La croche s’est stabilisée et flotte au centre de la toile,
L’échelle devenue inutile s’est posée le long du bord,
Quant au soupir, inspiré puis expiré, il s’est dilué en une clarté diaphane.

La pauvre ronde s’est ovalisée en une grosse tache claire sur le sol,
Le noir et le blanc de nos notes sont restés présents pour mieux faire ressortir les vraies couleurs.

Imaginons des gammes jouant harmonieusement sur les tons chauds ou froids, comme elles le font en alternant les tons majeurs et mineurs.

La mélodie éclate à nos oreilles comme une source jaillissant de la roche en une multitude de gouttelettes sonores.

Musique, plaisir de l’oreille, soit aussi pour nous plaisir de l’œil.

Geneviève Gautier
Collectif d’auteurs Mots Migrateurs


***

Rêve marin

Isolée dans une cabane au bord de l'océan,
J'ai attendu, impatiente, la couleur du ciel au coucher du soleil… l'extase !
Un dauphin tournait et se retournait dans l'eau
J'ai nagé et j'ai nagé, encore et encore, jusqu'à l'épuisement,
Enlacés... la mer et moi, moi et la mer,
Libre comme la brise qui caresse ton visage,
Libre comme l'hirondelle qui déploie ses ailes en un cri de joie.
J'ai couru derrière les vagues en tombant, en me relevant, en me faisant peur.
Atteindre au plus vite la terre ferme,
Le cœur serré, des perles de sueur sur mon front,
La respiration haletante.
Ivre du goût salé de la mer,
Ivre du sable brûlant sous mes pieds nus,
Ivre de rires et de larmes,
Ivre de toi !

Teresa Petitjean
Collectif d’auteurs Mots Migrateurs


***

Vertige

Fusion des couleurs
Staccato du pinceau
Brise-bise
Il bat la mesure
En toute démesure
Sarabande de notes
Rifs de guitare échevelés
Chevaux de frise
Les croches se décrochent
Les quartes s’écartèlent
Les noires se grisent
Improvisent
Le pulse électrise la toile
Et la musique jaillit…
Incandescente cicatrice

Marie-Stéphane Vaugien
Collectif d’auteurs Mots Migrateurs

***

Gérard Besset - Kakémono 1 et 2
GerardBessetH GerardBesset1&2H

Thème kakémonos 1 et 2 : Les notes migratrices

***
Changements de couleurs
Changements de tons
Changement de musique
Dans un violon

Une oreille qui entend
Le silence qui crie
Un cœur se déchire
Une nouvelle symphonie

Christopher Brook
Collectif d’auteurs Mots Migrateurs


***

Les notes qui migrent
Comme des mots
D’une bouche à l’autre
Des sons résonnent
La paix, l’amour
De chacun
La peur, l’espérance
C’est la musique des mots
Qui mène la danse.

Christopher Brook
Collectif d’auteurs Mots Migrateurs


***

Notes
Entre les lignes
Musique
Vers
L’harmonie
Entre des terres
D’appui
Crescendo
De l’infini

Christopher Brook
Collectif d’auteurs Mots Migrateurs


***

Des mots qui glissent des mots qui tournent des mots qui heurtent des mots qui
Recommencent mènent la danse des mots qui chantent des mots qui lancent
Défi sur défi insultent des mots qui pèsent plus lourd que toutes les plumes
Des mots qui volent parmi des brumes des mots qui tachent des mots qui brûlent
Des mots qui changent en ridicule des mots qui blessent des mots qui révèlent la détresse
Des mots qui apaisent qui guérissent des mots qui dérapent qui en disent
Plus long que d’autres formes de billets doux ou notes

Christopher Brook
Collectif d’auteurs Mots Migrateurs


***

Voyage entrepris
Reste inachevé
Route de retour

Christopher Brook
Collectif d’auteurs Mots Migrateurs


***

Monte et grimpe
Ouvre-toi,
Chante
Reprends
Recommence,
Parcours le monde
Ses horizons
Ses coins cachés,
Laisse-toi vivre
Respire.

Micheline Hecquard
Collectif d’auteurs Mots Migrateurs


***

Une note s’écrase
Sur le clavier du piano
La toile vibre en écho
Pour reprendre la phrase
D’une mélodie nouvelle
Descendue de l’échelle !

Caroline Tafoiry
Collectif d’auteurs Mots Migrateurs