Titre

Gérard Besset - Karine Boitrelle - Véronique Coen - Annie Gaveriaux - Anne-Christine Wellenstein - Hubert Jappelle, six plasticiens de référence ont investi le mail du Centre commercial des 3 Fontaines du 20 octobre au 1er novembre 2014 pour le plaisir du plus grand nombre.

Gerard Besset

GerardBesset GerardBesset0
Photo NB de Philippe Lhomel

Thème des oeuvres exposées : Les notes migratrices : Question

Du dessin de mode (Lanvin Castillo 1960) à l'abstraction lyrique, Gérard Besset a à son actif 54 ans de peinture, 180 expositions sur les cinq continents et une cinquantaine de performances (Music/Painting). Un thème privilégié – la musique encore et toujours la musique.
Rien d'étonnant donc que le thème de deux œuvres exposées soit encore la musique. Habituellement comme elles s'identifient à des partitions (partitions insaisissables), elles sont présentées dans leur horizontalité et, sur la portée imaginaire, les traces, les signes et les taches symbolisent des notes. Les couleurs, les rythmes et les ambiances.
Sur la verticalité qu'impose le kakémono, j'avais le choix entre des notes accrochées comme des chauves-souris, ou une glissade de notes qui se récupèrent dans le bas et forment un fouillis chorégraphique de couleurs. Mais dans le fond, les couleurs font bien ce qu'elles veulent. Puis comme les mots, les notes migrent au gré des sons.

www.gerardbesset.com

***

Karine Boitrelle
KarineBoitrelle KarineBoitrelle0
Photo NB de Philippe Lhomel

Thème des oeuvres exposées - Cycle : Dans le vent du Tao…

Enfant, je pensais être Chinoise, des cheveux noirs et raides, des yeux légèrement en amande. Je pensais que mes parents m'avaient adoptée. J'ai vite compris qu'il n'en était rien. Cependant ce sentiment profond de la Chine ne m'a jamais quittée. Quand je suis allée en Chine pour la première fois, tout me paraissait évident. Comme à la maison. C'est là-bas que j'ai commencé la calligraphie. J'ai étudié en Chine, en France auprès de Liu Hsiang Lan de l'association Culture Chinoise à Cergy-Pontoise et en Corée à Busan, auprès d'un maître. L'opportunité qui m'est offerte aujourd'hui de réaliser ces très grands kakemonos pour l'exposition "Les Arts Migrateurs" est pour moi comme un achèvement. Une fin de cycle.

http://taokigalerie.blogspot.fr

***

Véronique Coen
VeroniqueCohen VeroniqueCohen0
Photo NB de Philippe Lhomel

Thème des oeuvres exposées : Nuées

Ma démarche artistique n'est autre que peindre. M'évader par le biais de la peinture, tel est mon voyage intérieur, une découverte, un moment de liberté totale, intense. C'est une recherche de sens, sensitif comme sémantique. Une expression des choses que l'on ne peut justement pas expliquer car les mots sont un autre art que je laisse à ceux qui savent faire...

http://artgalerie-coen.com

***

Ani Gaveriaux
AniGaveriaux AniGaveriaux0
Photo NB de Philippe Lhomel

Thème des oeuvres exposées : Signes

Avec « Signes », je pars à la découverte des traces des hommes, à travers les temps et les lieux du primitif au contemporain.
L’amour de la terre, puis du bronze, du feu et des pigments, m’emporte vers un travail éclectique. Peindre, dessiner ou sculpter me guide sur les traces des hommes à travers le temps et l’espace, chez les Dogons, les Égyptiens, les Grecs ou dans notre histoire plus récente. Ces signes reproduits jusqu’à l’épure se résument à quelques traits, se croisent et se mêlent en pleine harmonie à travers les civilisations, dans des couleurs de terre universelles, des ocres jaunes et rouges, du blanc, du noir, tels les bogolans de l’Afrique de l’Ouest. Trouver le geste, la posture et la sérénité à travers l’art, voilà ma recherche.

http://ani-gaverial.fr

***

Hubert Jappelle
HJappelle HJappelle0
Photo droits réservés : Théâtre Usine

Hubert Jappelle depuis de nombreuses années dessine lui-même les affiches des pièces qu’il met en scène…

Après avoir passé près de 20 ans à Avignon, la compagnie Hubert Jappelle s’implante à Cergy-Pontoise en 1978. Hubert Jappelle y fonde le théâtre de l’Usine en 1980, dans une ancienne usine de papier à Éragny-sur-Oise. La compagnie y accueille du public, pour la première fois en 1981. C’est dans ce lieu que s’est imposé à Hubert Jappelle la nécessité de mener un travail expérimental portant sur l’interprétation, la transmission et la formation.

Hubert Jappelle a été chargé de cours à Paris VIII-Vincennes (1975 à 1989), Paris X-Nanterre (1990 à 1995). Il a enseigné pendant 23 ans au Conservatoire national de région de Cergy-Pontoise et créé son propre atelier d’art dramatique en septembre 2006 au sein du théâtre de l’Usine.

Principales mises en scène : Antigone (Sophocle), La patte du chat (Aymé), Fin de partie (Beckett), La leçon, Les chaises (Ionesco), La danse de mort, Le pélican (Strindberg), Le tartuffe, Georges Dandin, Le malade imaginaire, L'École des Femmes (Molière), Le manteau (Gogol), Les fausses confidences, Les sincères (Marivaux), L’atelier (Grümberg), Le procès (Kafka), La station Champbaudet (Labiche), Variation sur Macbeth (Shakespeare), La femme juive (Brecht), La putain respectueuse (Sartre), etc.

www.theatredelusine.net/theatre/chroniques-hubert-jappelle

***

Anne-Christine Wellenstein
ACWellenstein ACWellenstein0
Photo NB de Philippe Lhomel

Thème des oeuvres exposées : Lignes de toits - Échappée et Plongée
 
La série « Lignes de toits » s’inspire de la ville et de ses strates. La ville, structure mouvante en constante évolution, nous entoure, nous englobe et s’étire à l’infini. C’est le théâtre de nos vies citadines dans lequel nous vivons, nous évoluons, nous mourons. Dans cette série, la ville se présente tel un vaste océan, rythmé par ses propres marées, et se dévoile en vagues urbaines dont les flots s’additionnent, s’empilent, s’étirent et foisonnent à l’infini. La ville nous ballote dans ses flots urbains, dans cet océan à quelle bouée nous raccrocher ?
Sommes-nous baigneurs ou naufragés ?

La peinture est pour moi une évidence. C'est même une nécessité absolue : besoin d'équilibre, besoin d'expression, besoin de liberté. C'est aussi une quête d'esthétique et d'harmonie.
Je puise mon inspiration dans ce qui m'entoure et m'appuie sur mes voyages, proches ou lointains, sur mon vécu, sur mon ressenti. Dans le calme de mon atelier, je mets en scène mes sujets et compose mon univers.
Jeux de lignes, jeux de couleurs, jeux de lumières, j'aime à peindre les espaces et leur immensité et cherche à saisir les traces qu'ils nous laissent en mémoire. Mes paysages quotidiens deviennent sujets et dévoilent leur âme.
L'homme n'y est qu'invité.
L'homme n'y fait que passer...

www.anne-christine-wellenstein.com

***
Les artistes du collectif L'Art Chauve

ArtChauve_0144w


Pendant toute la durée de l’exposition Arts Migrateurs, 4 plasticiens du collectif valdoisien L’Art Chauve - Jack Lopez, Laurent Picard, Claude Track, Caroline Tafoiry - ont participé également à cette aventure en exposant quelques-unes de leurs œuvres dans le hall de l’entrée principale du centre commercial.

Voir les oeuvres des artistes du collectif L'Art Chauve : cliquez ici